Les archives de Evariste Galois

'Tout voir, tout entendre,  ne perdre aucune idée', Evariste 
    Galois, 29/Oct/1831

Ce site en: allemand anglais français italien espagnol roumain chinois russe


Des Sujets

Sa biographie

Autres biographies

Autres sites intéressants

Ses amours

Finalement sa détention fut écourtée et prit fin en avril 1832 pour raison d'épidémie. Le choléra faisait des ravages en France coûtant la vie à d'innombrables victimes, principalement au sein de la population la plus démunie, ne possédant pas l'hygiène nécessaire à une bonne prévention. Les prisonniers de Sainte-Pélagie, étant eux aussi en péril, les responsables de la prison décidèrent de faire transférer les plus jeunes et les plus faibles dans une clinique. Or, c'est à la clinique Faultrier, du nom de son propriétaire, qu'il rencontra Stéphanie, la fille de Jean-Louis Poterin-Dumotel, un médecin de l'établissement. Il est difficile de savoir avec précision quelle fut la relation des jeunes gens mais à la lecture des deux lettres qu'elle lui fit parvenir -et dont on n'a trouvé que des fragments-, on peut en déduire qu'il était follement amoureux d'elle. Nous ne savons pas si cet amour fut partagé ou si Stéphanie lui opposa d'emblée un refus, mais cet échec amoureux fut, avec certitude, la principale raison de sa mort tragique.



Écrit par Bernard Bychan; Dernière modification: July 10, 2011


Ce site est Parrainé par Bodenseo, des cours Linux (Linux courses and training, Linux-Kurse)

© Copyright 2001 - 2010 by Bernard Bychan